22 décembre 2010

La petite ceinture

Voici un joli petit film (éh oui, moi j'appelle ça un film car c'en est bien un*) réalisé uniquement à partir de photographies, sur la Petite Ceinture de Paris, ancienne ligne de chemin de fer circulaire de la capitale.

LA PARENTHESE URBAINE de Jean-Philippe Corre (2010)

Ouverte au trafic de marchandises en 1852, la Petite Ceinture accueillera deux ans plus tard des voyageurs sur le tronçon Auteuil ; puis sur toute la ligne, à partir de 1862. Longue de 32 km, cette ligne faisait le tour de de la capitale afin de faciliter, entre autre, le transit des voyageurs entre les diverses gares parisiennes. Mais au début des années 30, la concurrence du Métropolitain se faisant de plus en plus grande, celle-ci devient de moins en moins fréquentée et l'Etat en autorise sa fermeture.

Gare d’Auteuil, 1985 – © photo Olivier Michel

Seule la petite partie du tronçon d'Auteuil sera exploitée jusqu'en 1985 pour le trafic voyageurs. De 1934 jusqu'au début des années 1990 se sont donc essentiellement des trains de marchandises qui emprunteront cette voie mythique, desservant les usines Citroën au sud ou les abattoirs de Vaugirard.


Ornano, 1976 – © Photo Emmanuel Tubacher

Aujourd'hui, la Petite Ceinture n'est faite que de tronçons plus ou moins longs - empêchant ainsi son parcours dans la continuité - et son avenir est plus qu'incertain … Et même si
une association semble garder la flamme ou si quelques passionnés entretiennent des sites plus ou moins intéressants, les parisiens, eux, n'ont pas l'air de se passionner pour cette voie historique, devenu le plus grand terrain vague de la capitale !

© Photo Paul Reul

Ouverte au XIXème siècle et définitivement fermée aux voyageurs dans les années 80, la
Petite Ceinture a un parcours étrangement similaire à celui de la High Line new yorkaise, photographiée par Joël Sternfeld. Mais ça, c'est une autre histoire ...

The High Line, 2000 - Photo © Joel Sternfeld

*"La parenthèse urbaine" est ce qu'on appelle maintenant, d'un acronyme un peu foireux, une PoM ou PoeM (Petite oeuvre Multimédia). Il a fallu quand même attendre quarante cinq ans depuis "La Jetée", chef d'oeuvre de Chris Marker, pour que quelques uns disent avoir inventé (rien que ça !) un nouveau médium grâce, dit-on, à l'association d'images et de sons, via les ordinateurs et internet. Et moi qui croyait, innocent que je suis, qu'on appelait ça un film !