Ce blog présente quotidiennement

un premier choix non définitif d'images pour les séries en cours.

Il vient en complément du site www.yannickvallet.com qui, lui,

présente un panorama complet de mon travail.


5 juillet 2013

Les Vases communicants - Olivier Hodasava

La rencontre, chap. 8


Aujourd'hui, est un jour exceptionnel pour Deux ou trois choses …
Tout d'abord, parce que dans le cadre de l'opération Vases Communicants, je reçois ici le créateur du très fameux Dreamlands, Olivier Hodasava.

Mais au fait, les Vases communicants c'est quoi ? :
"Le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre."

Donc aujourd'hui, Olivier écrit ici, sur Deux ou trois choses ... et moi, sur Dreamlands.

Et deuxième chose importante, nous avons voulu que cet échange se fasse autour d'une nouvelle Rencontre. Pour ceux qui s'en souviennent, la dernière (la 7ème exactement) a eu lieu en avril 2011.
Le principe de ce petit jeu est simple : se retrouver en images et texte autour d'un lieu ou d'un territoire et en donner chacun notre vision.

Cette 8ème rencontre se passe donc cette fois-ci hors de nos frontières, à mille kilomètres de chez nous, dans une capitale d'Europe centrale ...

Voici donc, ci-dessous, la touchante découverte d'Olivier Hodasava.

***


Elle dit ...




Elle dit : Je sais, il y en a, à Prague, qui cherchent les traces du communisme. Mais le communisme, pour ma famille, n’a été qu’une parenthèse. Moi, je cherche les traces d’un passé plus lointain – quand Prague était encore un joyau d’empire…




Elle dit : En fait, il y avait, chez mes parents, toute une collection de cartes et de photographies anciennes. Des vues de la ville. C’est mon père qui les avait amassées. Au fil du temps…… Il les trouvait chez des libraires, des bouquinistes…… On habitait alors Kosice, à l’est de ce qui était encore la Tchécoslovaquie.





Elle dit : Je me suis longtemps demandé pourquoi il collectionnait les cartes de Prague. Il n’y était allé qu’une fois dans sa jeunesse. Et une autre quand le vent avait tourné. Il aimait bien Václav Havel. Il avait voulu voir, disait-il…… Mais c’était à peu près tout.





Elle dit : Et puis, peu avant sa mort, il m’a parlé de sa mère à lui…… On pensait qu’il ne savait rien d’elle, qu’il ne l’avait jamais connue. Mais ce n’était pas tout à fait vrai…… Il savait comment elle s’appelait. Il savait qu’elle avait vécu à Prague. Il connaissait même son adresse entre la fin du XIXe et 1947, date de sa mort…… Il ne savait cependant pas où elle avait été enterrée.





Elle dit : En fait, je crois qu’il cherchait des traces de cette femme…… Il devait rêver devant ces cartes postales, ces photos, se dire qu’elle était peut-être là, elle, cachée au coeur des images : une silhouette parmi des silhouettes…… Il devait essayer de concevoir quelle avait été sa vie, son cadre…… Ces cartes étaient, pour lui, une façon d’être un fils.





Elle dit : Les cartes, je les ai retrouvées quand on a vidé l’appartement. Elles étaient soigneusement rangées, couvertes de papier de soie, dans une boîte de métal. Dans le tiroir de sa table de nuit…… C’est une des rares choses que j’ai emportée. Depuis, de temps en temps, je vais dans Street View. Généralement, les adresses figurent sur les cartes, c’est un jeu d’enfant de se téléporter…… Les lieux ont changé, incroyablement. Il ne reste guère de traces des passés révolus des images. J’en suis attristée. Oui, attristée. Je pense à mon père. Et à celle qui a été, par la force des choses, ma grand-mère. Je suis émue.

Olivier Hodasava

***


Pour découvrir ma version de cette nouvelle Rencontre, rendez-vous sur Dreamlands où Olivier Hodasava m'accueille … durant trois jours. Un grand merci à lui !

Pour ceux que ça intéresse, Les Vases communicants ont lieu tous les premiers vendredis de chaque mois. La liste complète, établie par Brigitte Célérier, est disponible ICI.
Vous pouvez également retrouver l'intégrale de La Rencontre et tous les épisodes que vous avez manqués, ICI.

Exceptionnellement, ma déambulation pragoise se prolonge donc encore deux jours : rendez-vous dès demain, sur Dreamlands, pour la suite de cette rencontre ...