Ce blog présente quotidiennement

un premier choix non définitif d'images pour les séries en cours.

Il vient en complément du site www.yannickvallet.com qui, lui,

présente un panorama complet de mon travail.


24 avril 2013

Juliette Agnel au Scribe

Ce qui est intéressant chez la photographe Juliette Agnel c'est justement qu'elle n'est pas une photographe … conventionnelle. Pour s'en convaincre, il suffit de vous rendre à la Galerie des Nouvelles Images de l'Hôtel Scribe à Paris, où a lieu sa nouvelle exposition.

Série Laps - Photo © Juliette Agnel

Particulièrement intéressée par le travail sur la couleur et la texture de l'image, Juliette Agnel expérimente depuis longtemps des procédés et des pratiques photographiques différentes. Créatrice du sténopé numérique, elle en tire des images hors normes, denses et hautement émotionnelles. Le grain, le vignettage, le flou, les couleurs parfois sursaturées donnent à ses photos une vie qui va bien au-delà de l'image documentaire.

Série Laps - Photo © Juliette Agnel

Préfigurant ce fameux sténopé, sa série Laps a été élaborée à partir de rushes super 8 qu'elle a tournés sur les routes d'Afrique. Rétroprojetées sur le dépoli de sa table de montage, ses images sont ensuite photographiées et agrandies. Le temps du voyage, puis le temps du film et enfin le temps précis, unique, de l'image choisie ne font plus qu'un. Sorte d'instant volé, sublimé par le temps qui passe. Cet espace-temps qui sépare la prise de vue, de l'image ultime.

Série Laps - Photo © Juliette Agnel

Pour sa série Islande, Juliette Agnel a utilisé son sténopé numérique en le fixant sur le toit d'une voiture. Parcourant la totalité de la route qui épouse quasiment le pourtour de l'île nordique, elle a filmé des heures et des heures de voyage, puis en a tiré quelques images fixes, très étonnantes.

Série Islande - Photo © Juliette Agnel

Des images qui me font penser à ce que l'on pourrait voir par le trou d'une serrure (en fait, le minuscule trou du sténopé). Des images à la fois proches - on a véritablement la sensation d'être l'observateur d'un paysage, et non pas celui d'une image - mais également, particulièrement distanciées - la texture des photographies renvoie plutôt à des sensations filmiques voire fictionnelles.


Série Islande - Photo © Juliette Agnel

Une sensation qui se prolonge dans la vidéo présentée ici, proche de l'abstraction, et reprenant son système de camera obscura numérique. À voir également, quelques portraits de sa série Les Eblouis, déjà exposée en 2012, suite à sa résidence à la Maison du Geste et de l'Image.

Série Les éblouis, 2011 – Photo © Juliette Agnel

À noter. Si vous voulez vous procurer des images de Juliette Agnel, je ne saurais que trop vous conseiller BRONX le joli petit objet paru chez Filigranes Editions, et reprenant une quinzaine de photographies de sa série homonyme (réalisée sur le même principe que Laps).

Bronx, 2004 - Photo © Juliette Agnel

IMAGES TEMPS, JULIETTE AGNEL
Galerie des Nouvelles Images - Hôtel Scribe - 1, rue Scribe – Paris 9e
Du 22 mars au 10 mai 2013
Tous les jours de 10h à 19h

Métros : Opéra - Chaussée d'Antin Lafayette