Ce blog présente quotidiennement

un premier choix non définitif d'images pour les séries en cours.

Il vient en complément du site www.yannickvallet.com qui, lui,

présente un panorama complet de mon travail.


6 février 2013

Joel Meyerowitz à la MEP

Etonnant comme parfois les mots ne viennent pas. Comme parfois, les phrases ne se forment pas ! Cela fait maintenant deux jours que j'essaie de pondre un texte autour de la rétrospective Joel Meyerowitz, à la Maison Européenne de la Photographie, mais rien ne vient … ou tellement mauvais et inconsistant, que c'en est ridicule.

Red Interior, Provincetown, 1977 - Photo © Joel Meyerowitz

J'avais d'abord l'intention de faire une histoire condensée de la photographie couleur pour les néophytes (l'autochrome, le kodachrome, puis les films négatif …) et l'avènement des petits appareils accessibles à tous, mais je me suis ravisé : je ne suis pas historien et wikipédia fait ça mieux que moi.

Los Angeles Airport, California, 1974 - Photo © Joel Meyerowitz

Puis, autour de cette photographie couleur, je me suis dit qu'une comparaison Amérique du nord/Vieux continent pouvait être pas mal : ça fait toujours sérieux de citer des références (Meyerowitz, Shore, Eggleston, Sternfeld, Wall vs Ghirri, Graham, Mikhaïlov) les européens s'étant mis à la couleur un peu plus tardivement que les américains. Mais ça devenait une espèce de thèse universitaire carrément indigeste !

Woman with cigarette at diner counter, 1962 - Photo © Joel Meyerowitz

D'autres idées m'ont également traversé l'esprit : l'utilisation par les jeunes artistes d'une technologie qui s'est démocratisée ; le besoin irrépressible d'une génération de se démarquer de la précédente ; l'envie de provoquer, de sortir des sentiers battus, d'inventer, etc …

Ballston Beach, Truro, 1976 - Photo © Joel Meyerowitz

Mais finalement, ce qui ressort de mon envie d'écrire autour de cette exposition et de ce photographe, c'est juste que j'aime sa façon d'apréhender la vie. J'aime ses images à la fois sincères et humbles. J'aime son regard qui va bien au-delà de la street-photography ou du photo-journalisme. J'aime son oeil. J'aime sa sensibilité.

New York, 1975 - Photo © Joel Meyerowitz

« Je n'ai pas envie de faire de meilleur images, je veux avoir une expérience du monde qui soit une expérience profonde, qui me fait me sentir vivant, éveillé et conscient. »*

Young Dancer, New York, 1978 - Photo © Joel Meyerowitz

Alors précipitez-vous à la MEP, et laissez-vous emporter par le parcours exemplaire de ce new yorkais originaire du Bronx qui, depuis plus de 50 ans, regarde le monde en toute simplicité.

NYC, 1963 - Photo © Joel Meyerowitz

J'allais oublier : surtout, n'hésitez pas à lire les textes qui sont mis à la disposition du public, et plus particulièrement ceux concernant son passage du noir et blanc à la couleur. Ils sont tous plein d'enseignements …

Roseville Cottages, Truro, 1976 - Photo © Joel Meyerowitz

JOEL MEYEROWITZ : UNE RÉTROSPECTIVE
Maison Européenne de la Photographie
5/7, rue de Fourcy - 75004 Paris
Métro : Saint-Paul

Du 23 janvier au 7 avril 2013
Du mercredi au dimanche de 11h à 20h


* « I'm not interesting in making more good pictures, I want to have an experience in the world that is a deepening experience, that makes me feel alive, awake and conscious. »