Ce blog présente quotidiennement

un premier choix non définitif d'images pour les séries en cours.

Il vient en complément du site www.yannickvallet.com qui, lui,

présente un panorama complet de mon travail.


5 février 2010

Ansco Color film

Voilà une publicité d’un autre siècle qui m’a fait me poser une question essentielle !
Quelle est donc cette pellicule que tout le monde semble avoir oubliée ?


Petite histoire de l’Histoire de la photographie :
L’Ansco Color* n’est guère connue en France alors qu’aux Etats-Unis Ansco Company (filiale sur le sol américain du géant allemand Agfa) fut la concurrente directe de Kodak, pendant près de cinquante ans.


Or en 1942, au début de la deuxième guerre mondiale, est lancée l’Ansco Color. Le problème c’est qu’avant même de devenir un succés, cette pellicule couleur inversible se voit, aux Etats Unis, interdite de vente au grand public. En effet, la simplicité de son développement en faisant à l’époque son atout principal, elle est réquisitionnée par le gouvernement américain pour participer à l’effort de guerre ; et va devenir, pendant de nombreuses années, la pellicule favorite de l’armée et des services secrets. Contrairement au procédé Kodachrome qui nécessite une usine complète pour son traitement l’Ansco Color, elle, peut être développée n’importe où et par n’importe qui.
Mais ironie de l’Histoire, à la fin de la guerre Ansco Color passe à l’Est ! En effet l’armée soviétique, qui entre dans Berlin en avril 1945, saisit comme butin de gros stocks de l’Ansco Color. Pellicule qui, par la suite, servira à fabriquer le procédé Sovcolor, largement utilisé en URSS et dans les pays de l’est.
Et c’est ainsi que pendant la guerre froide, une pellicule née sous le régime nazi eut un égal succés, à l’ouest comme à l’est !


Fin 45, l’Ansco Color est “rendue” au grand public. Les américains, ignorant tout de son origine allemande, en feront pendant de nombreuses années le concurrent sérieux de son équivalent chez Kodak, le Kodachrome !
A tel point que l'industrie cinématographique s’en empare puisque de nombreux films musicaux de la MGM, comme BRIGADOON de Vincente Minelli ou LES SEPT FEMMES DE BARBE-ROUSSE de Stanley Donen, seront tournés sur ce support.

BRIGADOON de Vincente Minelli (1954)

Mais aujourd’hui cette page est définitivement tournée puisque, comme le Kodachrome, l’Ansco Color a disparu ...

4th and Pike, Seattle, 1949 (Ansco Color Slide)
Photo © Robert Bradley


* L'Ansco Color Film est dérivé de l'Agfa Color, mis sur le marché en 1936, et dont le cinéma allemand s'est beaucoup servi. Mais ça, c'est une autre histoire ...
de Josef von Baky (1943)